Vendredi 16 août à 20h30 : Natalia Lipnitskaya et
Rémi Jousselme

Guitares
Festival des Instruments Polyphoniques - Guitare, Luth et Piano

Billetterie

Première partie : Natalia Lipnitskaya

Jean-Sébastien Bach (1685 - 1750)

Sonate en la mineur pour violon solo BWV 1003 (trans. Natalia Lipnitskaya)
- Grave
- Fugue
- Andante
- Allegro

Franz Schubert (1797 - 1828)

Aufenthalt
Ständchen
(trans. J.K. Mertz)

Vicente Ascencio (1908 - 1979)

Tango de la Casada Infiel

Regino Sainz de la Maza (1896 - 1981)

Rondeña

Astor Piazzolla (1921 - 1992)

Primavera Porteña
Verano Porteño
(Trans. Sergio Assad)

Née à Minsk en Biélorussie, Natalia Lipnitskaya, soutenue et guidée par ses parents et sa première professeure Marina Dubovik, a décidé très jeune de se consacrer à la musique. Son identité artistique s'est notamment développée sur la base d'influences musicales très contrastées reçues dans les quatre pays où elle a vécu (Biélorussie, Autriche, Hongrie et France) et suivi l'enseignement de Vladimir Belyshev, Irina Podomatsko, Valery Selin, Evgeny Gridiushko, Alvaro Pierri et Dàvid Pavlovits. Lauréate de nombreux concours internationaux, boursière de la Fondation de Dr. Robert et Lina Thyll-Dür en Suisse et de la Fondation internationale de Yehudi Menuhin "Live Music Now", soliste de la Radio Nationale de Biélorussie et de la "Bartòk Radio" en Hongrie. Natalia Lipnitskaya est régulièrement invitée à donner des récitals et des master-classes à travers le monde. Son désir de partage l'amène à se produire également en musique de chambre, notamment avec Anna Rebekka Ritter (violon), Vitaly Lutsyk (contrebasse) et Dima Tsypkin (violoncelle). Depuis 2008 elle vit à Paris où elle poursuit son activité de musicienne et de pédagogue.

Seconde partie : Rémi Jousselme

Le programme détaillé sera annoncé prochainement 

Musicien polyvalent, Rémi Jousselme est engagé dans un vaste champ de projets artistiques. Au cours de sa carrière, il a partagé la scène avec un grand nombre d'autres instrumentistes ou formations, ainsi qu'avec des chanteurs populaires ou classiques, des danseurs et comédiens.
Né à Marseille en 1977, Rémi Jousselme a remporté les premier prix de plusieurs concours internationaux en France et à l'étranger dont le prestigieux Printemps de la Guitare en Belgique qui récompensait pour la première et unique fois un guitariste français. Il enregistrait à cette occasion un disque allant du répertoire romantique à la création contemporaine.
Son deuxième opus, 'Brasiliana' a paru en 2005 chez Altaïs Music, un DVD live à Séoul a été édité en 2009, et son dernier album 'Exils' consacré aux compositeurs Toru Takemitsu et Atanas Ourkouzounov est sorti en octobre 2016 sur le label espagnol Contrastes Records.
Très actif dans le domaine de la musique d'aujourd'hui, il a joué avec des musiciens et ensembles incontournables de la scène actuelle (Musicatreize, Ensemble intercontemporain, Gautier Capuçon, Bela Quartet…) et s'est produit dans les festivals internationaux de guitare de Paris, Moscou, à la Folle Journée de Tokyo, au festival d'Avignon 'In', au festival d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence, Musica de Strasbourg, les 38e Rugissants, à l'Abbaye de Royaumont, au Novel Hall de Taipei… et a travaillé avec les compositeurs Philippe Leroux, Zad Moultaka, Bruno Mantovani, Alvaro Martinez, Félix Ibarrondo, Jean-Pierre Drouet…
Il est membre de l’Ensemble Musica Nigella ainsi que du Collectif Quest, ensemble à géométrie variable qui s’attache à défendre créations et répertoires audacieux.
Désirant contribuer à promouvoir l’activité guitaristique à Paris, il est co-directeur artistique du Festival International de Guitare Sul Tasto.
Rémi Jousselme enseigne en tant que professeur titulaire au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours.
Il joue en tant que soliste ou chambriste en Europe, Russie, Asie, une guitare Vicente Carrillo, et des cordes Savarez.