Automne en Piano

du 9 au 13 octobre 2015
avec le Fortissimo Spédidam

Vendredi 9 octobre • 20h30 • La Grange aux Pianos • Chassignolles (36)

IMPRESSIONS PICTURALES

Pascal GALLET - récital piano

 
DEBUSSY : Premier Livre des Préludes

MOUSSORGSKY : Tableaux d'une exposition

Pascal Gallet, formé très jeune au CNSM de Paris par Pierre Sancan, Yvonne Loriod et Eliane Richepin, se situe dans la lignée des pianistes qui, très jeunes, ont eu le rare privilège de rencontrer Olivier Messiaen de façon très proche. Il demeure un disciple de Teresa Llacuna. Ses jeunes années furent couronnées par de nombreux prix de Concours internationaux, Viotti, Porto, Trapani, Fondation Menuhin, Senigalia. Il commence alors une carrière en récital et en soliste avec les orchestres les plus prestigieux qui le mène dans la plupart des pays et il donne régulièrement des master-classes à travers le monde, Conservatoire supérieur de Brasilia, Seoul University, Shanghai, Singapour, Académie de Belgrade, Hoschule de Kitzingen...Sa discographie se signale par l’originalité et l’éclectisme de ses choix, Turina mais aussi Chopin. Il reste le seul pianiste au monde à avoir enregistré l’intégralité de l’œuvre pour piano d’André Jolivet, ainsi qu’en live son unique et monumental Concerto pour piano. A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Liszt, il a enregistré un album (dvd) « Liszt immortel » en Allemagne sur le Steingraëber daté de 1873 ayant appartenu au compositeur. Son enregistrement live des Préludes de Debussy, en janvier 2014, est salué par des critiques unanimes. Récompensé par le Prix Béatrice de Savoie en juillet 2014, Pascal Gallet a été nommé la même année professeur au CRR de Marseille.

DOUBLE JEU

Lidija et Sanja BIZJAK - duo piano

 
Piano Pleyel 1898 à double-clavier


DEBUSSY : Prélude à l'après-midi d'un faune

STRAVINSKY : Le Sacre du printemps

RACHMANINOV : Suite n°1, op.5

RAVEL : La Valse

Originaires de Belgrade où elles sont formées par Zlata Males, Lidija et Sanja Bizjak font ensuite leurs études au Conservatoire de Paris - CNSMDP - dans la classe de Jacques Rouvier. En parallèle de leurs activités en soliste, elles créent leur duo en 2002 et remportent en 2005 deux « Prix Spéciaux » au prestigieux Concours International de l’ARD à Munich. De plus en plus sollicité par le public, le duo se produit dans la plupart des grandes salles et festivals en France et en Europe, en tournée au Japon, en Australie... Leur premier disque consacré aux œuvres pour piano à 4 mains de Stravinsky est paru en 2012 chez Mirare (ffff de Télérama, Choix France-Musique). ArteLiveWeb a diffusé plusieurs de leurs concerts, dont La Valse de Ravel et West Side Story de Bernstein captés au Festival de La Roque d’Anthéron. En 2014 le Prix « Pro Scientia et Arte » leur offre un enregistrement avec orchestre qui vient de paraître chez OnyxClassics – les Concertos pour deux pianos de Martinu et de Poulenc avec le Stuttgarter Philharmoniker.

Samedi 10 octobre • 20h30 • La Grange aux Pianos • Chassignolles (36)

En partenariat avec la Spédidam

À 17h, Fortissimo Spedidam : presentation de la SPEDIDAM (perception, repartition, action internationale, enjeux economiques, sociaux et culturels, aides de la Division Culturelle), puis presentation des droits des artistes-interpretes relatifs au Code de la Propriete intellectuelle par Francois Lubrano, Directeur chargé de la Culture et de la Communication. Entrée libre sur invitation uniquement.

Dimanche 11 octobre • 11h00 • La Grange aux Pianos • Chassignolles (36)

DONNER VIE À LA PARTITION :
L‘INTERPRÈTE EST-IL LIBRE DE SES CHOIX ?


Cyril HUVÉ - conférence

« S’oublier soi-même pour que l’œuvre se ressouvienne », disait Yves Nat. On pense souvent que le pianiste est intéressant dans la mesure où il rajoute quelque chose de lui-même à une partition donnée. N’affirmerait-il pas sa liberté en s’efforçant au contraire de traduire absolument les intentions de l’auteur ? Mais comment lire une partition ? Que traduisent les signes ? La soumission à l’économie de leur notation est-elle le vecteur des « chemins de la liberté » ?

En se fondant sur de nombreux exemples musicaux, le pianiste Cyril Huvé nous emmène à l’intérieur de la tête d’un interprète au moment où il joue une œuvre.

PERSPECTIVES ROMANTIQUES

Alain NEVEUX - récital piano

WEBER : Sonate n°2 op.32

BERIO : Sequenza pour piano (1966)

CHOPIN : Polonaises (1 à 5) / Polonaises-fantaisie op.61

Alain Neveux étudie le piano à Lyon puis à Paris où il travaille dans la classe de Vlado Perlemuter. Après l’obtention d’ un premier prix de piano à Paris, il gagne le Premier Prix du concours international Casella à Naples en 1970. La même année, il sera lauréat finaliste au concours Chopin de Varsovie. Il participe pendant dix ans (80-90) aux activités de l’Ensemble Intercontemporain, au poste de pianiste titulaire, jouant avec de grands chefs (Boulez, Barenboïm, Salonen, Nagano) mais aussi directement avec des compositeurs (Berio, Stockhausen, Stroppa, Murail, Kurtag) élargissant son répertoire en collaboration avec eux. Il participe régulièrement à des manifestations demandant un répertoire plus classique (Festival de Montreux, Les Schubertiades de Grenoble, le Festival Messiaen, plusieurs concerts à Radio-France).

Dimanche 11 octobre • 17h00 • La Grange aux Pianos • Chassignolles (36)

Mardi 13 octobre • 20h30 • Chapelle des Rédemptoristes • Châteauroux (36)

VERS LA FLAMME

Cyril HUVÉ - récital piano

 CHOPIN : Sonate funêbre

SCRIABINE :
Préludes et études
Fantaisie op. 28
Deux poèmes op. 32
Sonate n°5 op. 53
"Masque" et "Étrangeté" op. 63
"Poème nocturne" op. 61
"Vers la flamme", poème op. 72

Victoire de la musique 2010, disciple de Claudio Arrau. Né à Paris, berrichon d’adoption avec un passé jurassien et montmartrois. Son parcours d’interprète intègre la dimension historique des instruments et des modes de jeu, ainsi que l’étude des traités et des enregistrements d’archives. Longtemps professeur-assistant de Gérard Frémy au CNSM de Paris, il a créé les Rencontres d’Arc-et-Senans et de Cluny et l’émission « Vieilles cires » sur France-Musique. Sa discographie compte entre autres : Œuvres pour piano de Busoni, Intégrale des lieder de Liszt (Grand Prix du Disque), Paraphrases sur Verdi (Choc du Monde la Musique), Chant du Cygne de Schubert-Liszt, Trios de Brahms et Ligeti avec André Cazalet et Guy Comentale, Intégrale des Sonates pour violon et pianoforte de Beethoven avec Jorja Fleezanis, Mélodrames Romantiques avec Daniel Mesguich, Ballades et Scherzi de Chopin (EMI).